Garder la Motivation de Dessiner avec une Boussole et une Carotte !

Pour progresser, pas de secret : il faut savoir garder la motivation de dessiner régulièrement. Mais pas toujours évident de se remettre dans le bain quand on a brisé sa routine dessin ! Aujourd’hui, je vous donne 2 petites astuces pour rester motivé pour dessiner sur le long terme.

Des outils pour garder la motivation de dessiner

Je vous en avais déjà parlé : Garder la motivation de dessiner est souvent une affaire de routine.

Mais comment faire lorsque cette routine a été brisée, par exemple par des vacances ? Ou simplement, comment faire pour faire pour enclencher cette routine et s’y tenir ?

On le sait, plus on passe de temps sans dessiner, plus il sera difficile de s’y remettre.

Sans compter que, souvent, il est difficile de s’y mettre quand on réfléchit trop : Quels crayons utiliser, quels logiciels choisir, quoi dessiner pour s’améliorer…

Pour progresser en dessin sans se poser de question, voici mes deux outils favoris : Une boussole et une carotte !

Une boussole pour se fixer des objectifs en dessin

Ce que j’appelle « boussole », ce sont nos objectifs. La direction que l’on suit.

L’importance de la boussole

Sans boussole, on ne sait pas vers où se diriger, et on peut donc rapidement se sentir frustré.

Qu’est-ce que je fais réellement ? Pourquoi je fais ça, au juste ? Qu’est-ce que ça va m’apporter ?

Autant de questions qui se dressent sur la route de notre motivation !

Se fixer des objectifs précis

L’intérêt de se fixer des objectifs en dessin est double :

  • Avancer plus efficacement
  • Mesurer sa progression

Il est important de se poser les bonnes questions dès le départ : Pourquoi je veux dessiner ? Qu’est-ce que je veux savoir dessiner ? Des portraits ? Des paysages ? Comment je veux dessiner ? En traditionnel ? En digital ?

Ces objectifs nous permettent d’emprunter la bonne route dès le début, sans faire mille détours sur notre chemin.

En se fixant des objectifs à court, moyen et long terme, on peut également mesurer nos progrès et observer nos accomplissements. Cela nous permet de rester motiver tout au long de notre trajet !

 

Une carotte pour récompenser ses progrès en dessin

Vous voyez cette image de l’âne qui avance vers la carotte suspendue devant lui ? C’est ce que l’on veut arriver à faire avec soi-même ! À la différence que, nous, on pourra vraiment manger la carotte de temps en temps 😉

Le principe de la carotte

Un objectif, en soi, ce n’est pas une carotte. Le cerveau a du mal à se projeter : l’accomplissement n’est pas assez satisfaisant.

C’est encore plus le cas si notre objectif est élevé : on risque de se démotiver sur le chemin qui nous y mène.

C’est pourquoi il est important de placer de petites carottes sur notre chemin, sur chacune des marches de notre progression.

Par exemple, si l’on souhaite parvenir à courir 10 km, on notera la distance parcourue chaque fois que l’on va courir : 2, puis 3, puis 5 km, etc. Les chiffres sont de très bonnes carottes pour le cerveau !

On retrouve également les carottes dans les jeux vidéo, avec les systèmes de trophées, d’animations ou de sons lorsque l’on effectue des accomplissements.

Des feed-back positifs

Ces carottes sont des « feed-back » positifs sur nos actions. Des récompenses pour notre cerveau.

Et si on se récompense pour nos « bonnes actions », on parvient à s’éduquer soi-même pour avancer dans la direction que l’on souhaite… En l’occurrence, garder la motivation de dessiner pour progresser !

C’est d’ailleurs pour ça que je dis souvent que les « likes » sur les réseaux sociaux ne sont pas un bon système de feed-back. Cela nous rend dépendant des autres, de leur disponibilité et de leur jugement pour progresser.

Avec nos carottes personnelles, on ne dépend que de nous-mêmes 🙂 Avec la boussole, la carotte nous assure une progression sereine, lente et agréable.

Pensez aussi aux challenges pour rester motiver !

Laisser un commentaire