Pourquoi vous ne devriez plus jeter vos dessins !

Il y a peu de temps, je suis retombée sur de vieux travaux de Lycée. Ayant fait une filière Art Appliqués (STD2A), j’ai énormément cumulé de travaux de ces 3 années : croquis, planche de designs, peintures, et même des sculptures.
Malheureusement, après de nombreux déménagements, il doit seulement le rester 1/3 du total de mes dessins produits à l’époque.
10 ans après, vous ne vous imaginez pas à quel point c’est gratifiant de regarder le chemin parcourus. C’est pourquoi je me devais de vous empêcher de faire peut-être une grave erreur.
Si vous apprenez le dessin depuis moins d’ 1 an vous aurez du mal à comprendre pourquoi je vous conseille de garder TOUS vos dessins. Vous les trouvez peut-être moches, raté… vous en avez peut-être honte !

Vecteur de motivation

Et je vous comprends, je suis aussi passée par là. Mais quand vous aurez 3, 5, 10 ans de dessins dans les mains, ces « ratés » seront vos trésors ! Ils témoigneront du chemin parcourt dans cette discipline ingrate qu’est le dessin. Et paradoxalement ils deviendront votre plus grande fierté. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que je n’hésite pas à vous montrer au maximum mes avant/après !
Et ce n’est pas pour rien que vous avez toujours répondus très positivement à ces dessins.

Croyez-moi, retomber sur ces vieux dessins est un magnifique vecteur de motivation, alors pourquoi s’en priver ?

Nostalgie

La cage d’escalier de mon appartement à Paris. Malgré la perspective complètement ratée ce croquis représente vraiment cette époque pour moi.

Sans compter que ces croquis ont de grandes chances de vous rappeler l’époque dans laquelle ils ont été réalisés. Vos centres d’intérêt de l’époque, ou même certains lieux que vous avez visités

Je suis retombée récemment sur ce bâtiment. Je me souviens y avoir peut-être passé 1h à dessiner ce… truc 🙂

Cela ne coûte rien !

Si vous n’avez pas de moyen de conserver tous vos carnets de croquis, tableaux, et vos peintures, vous pouvez simplement investir dans un disque dur externe et ainsi prendre en photo vos œuvres. Pas besoin de prendre des photos des très grandes taille. Mes premiers croquis faisaient moins de 1000 pixels de large à cause des restrictions numériques de l’époque.
Privilégiez les grandes images pour vos dessins plus poussés si vous décidez de vous en séparer.

Je vous conseille de classer toutes ces œuvres dans des dossiers séparés par année afin de réellement voir l’évolution et le nombre de dessins réalisés chaque année.

Mieux comprendre forces et faiblesses

Lorsque vous aurez accumulé de nombreux fichiers, vous pourrez analyser un peu plus en détails les sujets que vous avez petit à petit délaissés. Il y a d’ailleurs fort à parier que ces sujets sont maintenant vos faiblesses. Ainsi, si vous souhaitez travailler votre polyvalence, pourquoi ne pas justement travailler ces sujets délaissés ?

Vous le regretterez à coups sûrs

J’ai côtoyé beaucoup d’artistes en formation comme moi.
Et tous sont unanimes: ceux qui ont jeté leurs premiers dessins le regrettent toujours.

Alors ne faîtes pas la même erreur : ne jetez pas vos dessins ! 🙂

  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    18
    Partages
  • 18
  •  
  •  

Comments

  1. Sacrée évolution !

    Je dois avoir chez les parents encore mes carnets de dessin quand j’étais ado, j’ose pas regarder ahah.

    Merci pour cet article, je fais pareil pour les photos, ça permet vraiment de voir les progrès et de se dire que finalement on fait des choses pas si mal maintenant 🙂

Leave a Comment