Les activités qui améliorent votre dessin sans dessiner

Parce qu’il n’est parfois pas obligatoire de dessiner pour améliorer son dessin je vous partage aujourd’hui un exemple de 8 activités qui améliorent votre dessin… sans dessiner !

La Danse pour le « flow »

Le « flow » qu’on pourrait traduire par « flux » ou « circulation » est la capacité d’une pose a être fluide. Souvent utilisé en animation le flow est très important pour avoir des poses lisibles et élégantes. Le meilleur exemple qui me vient en tête est un clip de Ryan Woodward :

Ainsi, la danse possède de nombreux points communs avec l’animation. Quand je donnais des cours de danse, j’enseignais à mes élèves la notion d’anticipation qui consiste à préparer le spectateur à l’action. Notion qui fait aussi partie des 12 principes de base de l’animation.

Le théâtre pour « l’acting »

« L’acting » (ou jeu d’acteur en français) est assez proche du « flow ». N’avez-vous pas remarqué à quel point il est dur dessiner une personne énervée ? Avant de dessiner, seriez-vous capable de le jouer ? Si la réponse est non, alors il y a de grandes chances que vous ayez du mal à le dessiner. Faire du théâtre pourrait vous aider à avoir cette aisance, et vous aider à dessiner des poses plus intéressantes pour vos personnages. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que les animateurs se filment souvent avant de commencer leur animation. Ici un exemple avec le film Horton par l’animateur Jeff Gabor.

Ou plus récemment sur le film « Epic » de Blue Sky Studios.

Le make-up pour les portraits

Si vous vous maquillez (genre vraiment), les notions de « contouring » ne vous sont pas étrangères. Pour les autres, le « contouring », c’est l’art de re-modeler la structure de son visage grâce à l’utilisation de différentes nuances de fond de teint. Poussé à l’extrême on pourrait obtenir ceci :

Ici, pas de prothèse. Le makeup-artist a posé un fond de teint clair pour créer une bosse et un fond de teint foncé pour créer un creux. Ce principe est exactement le même quand on veut peindre un visage.

Et si vous vous sentez trop viril pour vous maquiller, n’oubliez pas Maul Cosplayqui le devient encore plus grâce au maquillage.

Le sport pour l’assise de vos persos

Dans pas mal de sport, on nous apprends la répartition du poids ainsi que la trajectoire de nos mouvements. En dessin on retrouve ces problématiques.
Si elles sont comprises dans votre corps, il y a de fortes chances pour que vous ayez des facilités pour les dessiner.

La sculpture pour la compréhension des volumes

En école de dessin, j’ai eu de nombreux cours de sculpture (=de modelage). On y revoit notamment l’anatomie. Obnubilée par la note que j’aurais à la fin du cours, je n’avais pas compris à quel point cette matière était extrêmement efficace pour comprendre les volumes des muscles. Pourquoi ne pas prendre quelques cours du coup ? Vous pouvez tout aussi bien vous entraîner sur Zbrush qui comporte une version d’évaluation de 45 jours. Parfait pour vous faire un petit challenge sculpture !

La photographie pour la composition

Photographie et dessin sont assez similaires. Certes, on peut mettre de côté toutes les problématiques liées à la technique de prise de vue mais les règles de compositions sont les mêmes. Règles des tiers, importance de la mise au point pour détacher des plans et même gestion de la lumière peuvent vous aider pour vos propres images. Je vous conseille l’excellent blog de Laurent Breillat, « Apprendre la Photo« . Et si vous n’avez pas de réflex ce n’est pas grave, un téléphone fera largement l’affaire et vous permettra déjà de travailler votre oeil.

Photo prise lors d’un voyage en Thaïlande

La musculation pour l’anatomie

Celui-là peut faire sourire et pourtant vous avez sûrement remarqué à quel point les hommes dessinent mieux les muscles, alors que les femmes dessinent mieux les courbes féminines. Certes, je fais là une généralité mais c’est tout simplement un phénomène physique. Les femmes possédant physiologiquement un pourcentage de graisse plus élevé, elles auront tendance à plus facilement dessiner ce qu’elles connaissent le mieux : leur propre corps.
C’est d’ailleurs une des nombrables raisons pour laquelle je me suis mise à la musculation. Ayant marre de ne pas voir les muscles que je tentais de maitriser en dessin je me mis à la musculation afin de « dessiner » ces muscles sur mon propre corps. C’est pas encore gagné, mais je suis certaine que cela m’a aidé 🙂

Regarder de bons films pour TOUT travailler !

De BONS films. Regarder les meilleures films éduque votre oeil à toutes les notions qu’on applique à la création d’images. La lumière, la couleur, la composition, le rythme, le sens etc…
Ne vous contentez pas de vous divertir mais apprenez de ces productions. Posez-vous les questions tel que « pourquoi telle lumière à tel endroit » ou encore « pourquoi la caméra est-t’elle posée au dessus du personnage principal ?« .

Dans ces bons films chaque paramètre a été pensé consciemment. Alors plutôt que de vouloir réinventer la roue dans vos images, pourquoi ne pas s’inspire de celles des autres ?


Et vous ? Combien d’activités avez-vous pratiqué ? Avez-vous vu un changement sur votre dessin ?
Donnez votre témoignage dans les commentaires !

  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    3
    Partages
  • 3
  •  
  •  

Comments

  1. Pingback: Cornerstone Draft | Le Carnet Digital

Leave a Comment