Le guide pour bien débuter avec sa première tablette graphique

Félicitation ! Vous venez d’acquérir votre première tablette graphique. Vous avez eu quelques difficultés à la choisir, à l’installer mais voilà qu’il faut l’utiliser maintenant ! Et on ne peut pas dire que vos premiers essais soient très concluants. Aucun crainte, c’est normal !

Les premières heures sur une tablette graphique (qu’elles soient avec ou sans écran d’ailleurs) sont très déconcertantes.
Alors suivez le guide, histoire de maîtriser plus facilement la bête !

Des drivers à jour

Inutile d’aller plus loin si vos drivers ne sont pas installés. Ces derniers permettent plusieurs fonctionnalités INDISPENSABLES à l’utilisation d’une tablette graphique. Alors vérifiez bien qu’ils soient installés et que les dernières mises à jour soient installées.

Pensez à toujours faire vos dernières mises à jour !

S’installer confortablement

Vous risquez de rester plusieurs heures assis face à votre ordinateur à dessiner grâce à votre nouveau précieux. Alors profitez-en pour vous installer confortablement. Vous devriez pouvoir rester là pendant plusieurs heures sans ressentir de gêne.
Dans l’idéal, il faudrait que vos bras et vos jambes fassent un angle de 90°, et que vos avant-bras soient posés sur votre bureau afin de ne pas les fatiguer inutilement.

Votre écran quant à lui devrait être disposé à environ une longueur de bras de vos yeux. Pas trop près mais pas trop éloigné, afin de ne pas forcer sur vos yeux inutilement.

Attention, très important : je vous recommande de placer votre tablette graphique bien face à vous. En effet si vous inclinez votre tablette, il sera très difficile de dessiner des traits droits !

– Pour un ordinateur fixe

Idéalement, avec un ordinateur fixe, votre écran sera positionné bien face à vous, légèrement à hauteur de yeux afin de ne pas forcer sur la nuque.

Votre tablette graphique sera, elle aussi disposée face à vous bien aligné avec votre écran et votre bureau.

Si vous êtes droitier :

Votre clavier sera idéalement disposé à gauche de votre tablette, tandis que votre souris sera disposée à droite de votre tablette.

Si vous êtes gaucher :

Votre clavier pourra être disposé à droite de votre tablette, et votre souris à droite de votre clavier.
De plus, toutes mes félicitations, vous avez un avantage sur les droitiers ! (pour une fois qu’on en a un d’ailleurs :p)
En effet, vous n’aurez pas à poser votre stylet continuellement afin d’utiliser votre souris.

– Pour un ordinateur portable

Ici, c’est plus simple : placez simplement votre tablette à droite si vous êtes droitier, et à fauche si vous êtes gaucher.

Petite astuce que j’appliquais constamment : collez votre tablette graphique à votre ordinateur portable afin que l’orientation de votre tablette et l’orientation de votre écran soit les mêmes !
Vous aurez plus de facilités à tracer vos traits de cette manière.

N’oubliez pas la position de vos mains

En dessin numérique, vous vous rendrez vite compte qu’on ne dessine pas avec une main… mais deux !

En effet, vous utiliserez une main pour tenir votre stylet et votre autre main sera posé sur votre clavier ou les raccourcis de votre tablette si votre tablette le permet.
Oublions les raccourcis de votre tablette pour le moment, car un article est prévu sur le sujet, donc un peu de patience 😉

Concernant la main qui tient votre stylet :
Ne serrez pas trop fort votre stylet !! Certes, il est plus gros qu’un crayon, mais ça ne sert à rien de le maintenir si fort à part vous faire mal sans aucune raison.
Il est possible que votre stylet comporte un ou deux boutons latéraux.
SI c’est le cas, je vous conseille de poser votre pouce dessus. C’est avec ce dernier que vous accéderez aux raccourcis tels que changer rapidement la taille de son pinceau, ou votre clic droit.

Concernant l’embout de votre stylet, là où se situe la gomme sur un crayon de papier, je vous déconseille FORTEMENT de l’oublier. Retourner votre stylet sans cesse vous fera perdre du temps, alors qu’une simple pression de la touche « E » vous permettra d’accéder à la gomme dans Photoshop.

Voyons la main qui s’occupera de votre clavier maintenant :
Vous remarquerez bien vite que pour gagner en rapidité, vous allez devoir utiliser les raccourcis de Photoshop. Aucune inquiétude, ça viendra petit à petit.
En attendant, je vous conseille de prendre le réflexe de poser votre main de la manière suivante :

Si vous êtes droitier :
Position de la main d'un droitier sur un clavier
Si vous êtes gaucher :
Position de la main d'un gaucher sur un clavier

Cela vous permettra d’accéder rapidement aux raccourcis que vous utiliserez le plus souvent pour du digital painting.
A noter que nous sommes sur un clavier Mac. Sur PC et si vous êtes gaucher, positionnez votre pouce sur la touche ctrl (bien plus confortable)

Et maintenant ?

Bon, c’est bien beau tout ça, mais va falloir s’y mettre hein !
Commencez d’abord par tester un peu la pression et la sensation du stylet sur votre tablette.
C’est lisse hein ? Il sera très difficile de retrouver la sensation du papier sur une tablette graphique… à moins que vous optiez pour d’autres solutions telles que la Slate par exemple.

Cependant, si votre tablette le permet, vous pouvez tout à fait changer les mines de votre stylet pour trouver celle qui vous conviendra le mieux. Il en existe de différents types : des dures, des à ressorts et encore d’autres donnant un sentiment de gratter du papier. Pour ma part, j’utilise la mine noire dure, que ce soit sur ma Cintiq Compagnon ou ma Cintiq 22HD.

Pensez à changer de temps en temps votre mine afin de ne pas abimer votre tablette !

« J’arrive à rien faire !!!! »

C’est normal !
À la différence du papier, sur une tablette graphique, ce que vous dessinez n’apparaît pas sous votre stylet, mais sur votre écran !
Inutile donc de regarder votre main. Concentrez-vous sur le curseur de votre écran.

Commencez à vous habituer un peu à la sensation, la pression et l’angle quand vous tracez des traits.
Pour pouvez par exemple écrire ou dessiner des formes géométriques : ronds, carrés, triangle.

Une chose qu’il faut comprendre, c’est que la surface utilisable de votre tablette graphique est proportionnelle à la taille de votre écran.

Ainsi, si vous placez votre stylet dans le coin inférieur gauche de votre stylet, votre curseur devrait être en haut à gauche de votre écran.
N’oubliez pas ce paramètre quand vous vous « déplacez » sur votre tablette.

Petit à petit, cela deviendra une seconde nature, et vous arriverez facilement à vous déplacer sur votre écran comme vous le feriez avec une souris.

Et avec un peu d’entraînement, vous arriverez à dessiner aussi bien que sur papier !

Quelques conseils en vrac

1. Evitez les « petits poils »

À la manière du dessin traditionnel, évitez l’effet « poils ».
Privilégiez un trait franc quitte à revenir en arrière s’il ne convient pas, plutôt que 1000 petits traits pour tracer une seule même ligne.

Au début, ce sera difficile, mais avec de l’entraînement, vous pourrez même encrer vos dessins sans aucune difficulté !

Si cependant vous souhaitez dessiner directement sur ordinateur, n’essayez pas de tracer vos traits lentement comme vous le feriez avec un crayon classique.

Actuellement, aucune tablette n’est assez précise pour pouvoir retranscrire à la perfection la sensation d’accroche du papier ainsi que la précision qu’apporte ce médium. Il vous faudra donc vous adapter : afin de dessiner un trait non « tremblotant » vous devrez donc le tracer d’un coup de poignet vif ou du bras (si votre tablette graphique est assez grande).

Je vous conseille de regarder quelques vidéos d’encrage afin de mieux comprendre cette différence.

2. Le dessin traditionnel a ses avantages

Une tablette graphique n’est pas aussi précise qu’un crayon sur du papier. Il sera très dur de faire certains travaux de précisions.

Considérez donc parfois de travailler vos dessins en traditionnel pour les coloriser à l’ordinateur par la suite. Vous pourriez au final gagner plus de temps.
C’est comme ça que j’ai fais pendant plusieurs années où j’ai appris le dessin sur Photoshop et il n’y a pas de honte à ça !

Un début de colorisation datant de 2008. Le dessin était fait en traditionnel

3. Perséverez

Rome ne s’est pas faite en un jour. Et n’oubliez pas que tout le monde est passé par là, même les plus grands !

Lors de ma première année avec ma première tablette graphique, il m’était impossible de faire un trait sans trembloter. Des années plus tard, l’utilisation d’une tablette graphique n’est plus un problème pour moi, et j’ai même conservé cette tablette graphique jusqu’à l’obtention de mon diplôme à Emile Cohl 10 ans plus tard.

  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    4
    Partages
  • 4
  •  
  •  

Leave a Comment