Débutants, ne réfléchissez pas trop : dessinez

Quand on débute une nouvelle activité, -que ce soit le dessin, un nouveau sport ou un instrument de musique- il est toujours compliqué d’accepter le fait que vous partez de zéro et qu’ainsi les autres vous jugeront pour votre niveau.

Cette peur pourrait très bien vous pousser à l’inaction : « A quoi bon, je suis trop vieux« , « Je ne serais jamais assez bon », « Je n’ai pas de talents » etc.
Vous savez quel est le pire ennemi pour qui veut apprendre ?
Vous l’avez deviné : l’inaction.

Le jour où j’ai arrêté de dessiner

J’ai un secret pour vous : il sera très compliqué d’apprendre à dessiner si vous ne dessinez pas. Certes, vous pouvez toujours améliorer votre dessin grâce à d’autres activités qui n’ont pas vraiment de lien avec le dessin, mais sans dessiner… pas de meilleur dessin.

Petite sélection de croquis fait au lycée.

Comme beaucoup d’artistes, je dessine depuis que je suis toute petite. J’ai maintenant 27 ans, disons donc que j’ai dessiné environ 25 ans.
Mais ce n’est pas totalement vrai.

Lors de ses premières années, un enfant « dessine » avec un plaisir sincère. Il découvre les couleurs, les formes et représente ce qu’il l’entoure. Mais qu’arrive-t-il à ce même enfant quand il grandit et se rend compte qu’il ne fait que « gribouiller ».
De la frustration.

De mes 8 ans à mes 14 ans, je ne dessinais pratiquement plus. Ce n’est que vers la fin de mes 14 ans que je découvrais -grâce à internet- des communautés en ligne de dessinateurs. Et là, ce fut un choc : des centaines de dessinateurs amateurs -parfois même de mon âge- dessinaient extrêmement bien, et largement mieux que moi. Ce fut le déclic. J’aimais dessiner, j’étais même connue pour ça.
Pourquoi avoir arrêté ? Parce que je ne dessinais pas assez bien ? A quoi bon s’attarder sur le résultat alors que le cheminement était plaisant ?
Je m’inscrivis donc sur ce forum dans l’optique de devenir une meilleure dessinatrice.

Vous allez me dire : « ce n’est pas 6 ans sans dessiner qui ont changés quelque chose ! »
Je suis convaincue du contraire. Sans cette inscription, je n’aurais peut-être jamais repris le dessin et décidé des années plus tard d’en faire mon métier.

Si vous voulez commencer ou reprendre le dessin, faites le maintenant. On dit que « Le meilleur moment pour planter un arbre, c’était il y a 20 ans ». Alors ne perdez pas de temps si c’est ce que vous aimez.

La peur mène à l’inaction. Alors agissez !

Pourquoi je vous parle de ça aujourd’hui ? Tout simplement parce que nous vivons dans une ère particulière qui nous pousse à l’inaction.
– De nombreuses distractions nous poussent à procrastiner (Facebook, télé, etc.)
– L’accès à l’information nous montre à quel point les autres sont plus talentueux que nous
– L’insécurité de l’emploi et la précarité de certaines situations ne nous poussent clairement pas à nous diriger vers une activité artistique qu’elle devienne professionnelle ou non.

Pour peu que vous soyez entouré par des personnes qui ne vous veulent pas que du bien, il semble même impossible d’effleurer l’idée de commencer à apprendre à dessiner.
Et c’est bien dommage.

Posez-vous les bonnes questions : Est-ce que je prends du plaisir à dessiner ? Si vous êtes sur ce blog, je me doute que la réponse est oui.
Alors dessinez.

Dessinez tout et n’importe quoi. Ce qui vous entoure ou ce que vous avez en tête. Ne vous posez pas de questions, produisez.

Quand j’étais au Lycée en STI Arts Appliqués, chaque mois, nous devions dessiner 21 croquis, soit 0,7 croquis par jour en plus de nos devoirs habituels !

Le résultat de 21 croquis par mois pendant un an. Imaginez si j’avais continué jusqu’à maintenant !

Si vous débutez le dessin, ce chiffre pourrait vous sembler énorme et pourtant, c’est le minimum si vous souhaitez progresser.

Dites-vous que de toute façon qu’il n’y a pas vraiment de méthodes miracles pour savoir dessiner en un claquement de doigts. Enfin si.
Cette méthode, c’est : prenez du plaisir dans ce que vous faites. Dessinez ce que vous voulez dessiner.

Certes, il existe des exercices qui améliorent votre dessin et il est difficile de vivre du dessin si vous n’êtes pas un minimum polyvalent, mais dans un premier temps faites ce qu’il vous plaît sans vous poser de questions. La suite viendra d’elle-même et vos objectifs évolueront en temps voulus.

Vous ne saurez peut-être pas dessiner en un claquement de doigts (d’ailleurs qu’est-ce que ça veut dire « savoir dessiner » ?), mais vous deviendrez meilleur sans même vous en rendre compte.

  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comments

  1. Pingback: Comment gérer la perte de motivation : Partie 2 | Le Carnet Digital

  2. Tout à fait d’accord avec toi Scendre, il n’y a que l’action qui permet de progresser. On aura beau passer des heures à feuilleter ou étudier des livres, des blogs, des sites pro… rien ne remplacera le fait de s’y mettre. Ne serait-ce que pour vaincre sa peur !

  3. Merci pour tout, j’ai trouvé ce post (et ton site de manière générale) très intéressant et motivant.

    1. Author

      Avec plaisir Chloé, je suis ravie que cela puisse te motiver ! 🙂

Leave a Comment